Musculation et/ou cardio : quelle est la méthode la plus efficace pour modifier votre silhouette ?

Dernière mise à jour : 3 nov.


aisselles-cancer-sein
Musculation et/ou cardio pour perdre du poids ?

AVANT D'OUVRIR LE DEBAT !

En matière de santé, de bien-être ou de nutrition, on entend souvent tout et son contraire. Nous sommes souvent les jouets de nos propres illusions. Il est extrêmement tentant de penser que l'on peut retrouver une ligne parfaite sans effort, sans rien changer ou presque de notre mode de vie et de ce que l'on a toujours cru être bon pour nous. Les slogans publicitaires ont d'ailleurs l'art de nous conforter dans l'idée qu'il est non seulement possible mais également facile d'y arriver et, de surcroît, en un minimum de temps ! Les acteurs du business du bien-être, qui se livrent une concurrence féroce sur ce marché porteur, l'ont bien compris et essaieront toujours de vous le faire croire. Bref, que ce soit clair, sans adapter votre hygiène de vie et vos habitudes de vie, vous ne constaterez que très peu de résultats… "No Pain, No Gain" !

PERTE DE POIDS ET AMAIGRISSEMENT

Il est important de faire la différence entre perte de poids et amaigrissement. C'est une confusion fréquente et préoccupante dans les esprits.

Perdre du poids, par définition, c'est peser moins lourd, constater une différence sur la balance, que ce soit de quelques centaines de grammes ou d'un ou deux kilos. Dans cette optique, un résultat ultrarapide peut être obtenu ne serait-ce qu'en se coupant les cheveux !

Maigrir, c'est autre chose : cela signifie perdre du gras. Pour y parvenir, il n'y a ni hasard ni tour de passe-passe. La seule solution consiste à allier une alimentation raisonnée à... une activité physique. Et oui, pratiquer une activité physique est incontournable pour obtenir un résultat sur sa ligne et sur sa forme ! C'est même crucial quand on recherche un effet durable. Mais il ne faut pas compter sur n'importe quel sport !


LA BONNE STRATEGIE : BOOSTER VOTRE METABOLISME DE BASE AU LIEU DE LE FREINER !

Le corps conserve la mémoire des famines que l'humanité a connues au fil de son évolution et auxquelles il a dû s'adapter pour survivre. Sa règle d'or en la matière est de continuer, coûte que coûte, à assurer ses fonctions vitales en continu. Cette mission exige un certain niveau de dépenses énergétiques. Le seuil, c'est le métabolisme de base, c'est à dire l'énergie dépensée au repos pour maintenir l'organisme en vie. D'un individu à l'autre, ce besoin en énergie varie en fonction de sa taille, de son squelette, de sa masse musculaire et de sa génétique. Pour assurer ce minimum fondamental, quand notre corps est confronté à une période de privation, il met en place une réponse automatique : passer en mode "économie" ! Il va ainsi ralentir le métabolisme de base. C'est pour cette raison que la plupart des régimes ne fonctionnent pas ! Se lancer dans un régime équivaut donc à lui envoyer un message d'alerte : "Attention, restriction alimentaire" !

La principale erreur des régimes est de jouer sur la dépense énergétique de base en la réduisant. Or, si on veut vraiment maigrir, il faut au contraire l'augmenter, ou la réactiver !


COMMENT BOOSTER VOTRE METABOLISME DE BASE ?

Comment ? Grâce au sport et à un apport nutritionnel suffisant et raisonné. L'un ne va pas sans l'autre. Ok le sport, mais lequel ?


Vous connaissez certainement dans votre entourage des personnes qui pratiquent plusieurs longues séances de cardio par semaine (course à pied, vélo, elliptique,...) et qui ne parviennent (toujours) pas à atteindre le poids de forme souhaité. Savez-vous que pour éliminer un menu burger, il faut en moyenne 1h30 de jogging ? Faire du vélo, de l'elliptique ou courir est excellent pour la santé mais cela brûle plutôt des calories sur le moment. De surcroît, les séances cardio intenses de type jogging, vélo, rameur ou elliptique vous aideront effectivement à éliminer plus de calories mais, elles exigeront à votre corps beaucoup d'énergie et pourraient le conduire à stocker des graisses en prévision des prochaines séances. Quand on cherche à maigrir, il vaut mieux pratiquer des activités physiques qui nous font dépenser des calories même au repos, donc qui augmentent notre métabolisme de base. Et pour booster notre métabolisme de base, il faut se mettre aux exercices adrénergiques, c'est à dire à la musculation !

Quand ont fait des squats, par exemple, on met beaucoup de muscles à l'épreuve. Ils sont, le temps de la séance, en surchauffe, à condition d'y mettre de la niaque ! Plus l'effort est modéré, moins ses effets perdurent… "No Pain, No Gain" ! Pendant les trois jours qui suivent, le corps va travailler à récupérer, à se régénérer, à cicatriser, notamment en période de repos, moment où l'organisme a l'habitude de se consacrer à ses tâches d'autoréparation. Si ce type d'exercices se répètent, il va s'adapter pour faire en sorte que ce soit plus facile à exécuter. La solution ? Se débarrasser de ce qui l'encombre, se délester du gras pour favoriser le développement du muscle. Comment ? En sécrétant des hormones qui favorisent ce processus dit "anabolisant". Le programme "amaigrissement" s'enclenche alors naturellement.


CONCLUSION

En réalité, il ne faut pas faire que du cardio pour modifier votre silhouette. Même si pour perdre du poids, il faut brûler un maximum de calories, il ne faut pas en abuser.

Si vous pratiquez uniquement des activités qui stimulent la fréquence cardiaque, cela va demander beaucoup d’énergie et pourrait amener votre cor